Échange de maisons entre particuliers : pensez à l'assurance !

L'échange de maisons ou d'appartements entre particuliers a le vent en poupe en France. Si le principe est alléchant, ne négligez pas pour autant l'assurance habitation du logement sur lequel vous avez jeté votre dévolu !

Échange de maison
L'échange de logement entre particuliers est une solution imbattable pour séjourner partout dans le monde sans débourser le moindre sou pour ses frais d'hébergement.

Porté par l'essor de certaines plateformes spécialisées sur le web, l'échange de maisons et d'appartements suscite un engouement croissant chez les propriétaires et même chez les locataires. Le principe est simple, et consiste à occuper à titre gratuit le logement de quelqu'un d'autre pendant les vacances, tandis que ce dernier pose ses valises… chez vous ! Une solution imbattable pour séjourner partout en France et dans le monde sans dépenser un seul centime pour votre hébergement.

Pour autant, la mise à disposition de votre propre logement à un inconnu n'est pas anodine et doit être bien appréhendée au niveau de votre assurance habitation. Quelles sont les précautions à prendre avant de sauter le pas ?

Vérifiez l'étendue des garanties en responsabilité civile…

Les plateformes de mise en relation entre les particuliers souhaitant échanger leur maison sont certes bien pratiques. Cependant, ces sociétés s'affranchissent totalement des questions d'assurance, qui doivent être réglées par les deux parties elles-mêmes.

Votre premier réflexe doit donc consister à vous inquiéter des modalités de votre propre assurance multirisques habitation ! Tout d'abord, vérifiez que votre contrat contient bien une garantie dite de « responsabilité civile villégiature ». Cette clause permettra à votre assureur d'intervenir et d'indemniser les dégâts à votre place si jamais vous – ou vos enfants – causez des dommages dans l'habitation que vous allez occuper pendant vos vacances (incendie de la maison ou explosion, dégât des eaux, dégradations diverses…). En cas de doute, contactez directement votre assureur.

Contrat d'échange de maisons
Votre premier réflexe doit être de vérifier que votre contrat MRH dispose bien d'une garantie dite de « RC villégiature ».

Réciproquement et sans attendre, vous devez prendre contact avec la personne qui va s'installer chez vous pour savoir si elle bénéficie des mêmes garanties que vous. Si jamais cette famille cause des dégâts chez vous, le remboursement sera réalisé par votre propre multirisques habitation, qui pourra ensuite se retourner contre l'assurance adverse au titre de leur propre responsabilité civile villégiature.

…et sollicitez au besoin une clause temporaire

Votre assurance habitation ne couvre pas votre responsabilité civile en villégiature, et/ou ne couvre pas non plus les occupants de votre logement à titre gratuit ? Dans ces deux cas de figure, vous pouvez solliciter une adaptation temporaire de votre contrat pour le temps des vacances :

  • Une clause d'assurance pour compte vous permet d'assurer vous-même la famille qui va s'installer chez vous, en la rajoutant au contrat. Cette faveur peut bien sûr être retournée de leur côté.
  • Une extension de votre responsabilité civile pour inclure la villégiature.
  • Une clause d'abandon de recours en cas de dégradations causées à votre bien. Cette clause est fréquente chez les propriétaires de locations saisonnières, puisqu'elle évite à chaque nouvel occupant la tâche fastidieuse de souscrire sa propre assurance. Elle est en revanche déconseillée dans le cadre d'un échange de logement, plus ponctuel et limité dans le temps.

Échanger son logement avec un ressortissant étranger

En convenant d'un échange de maison ou d'appartement avec un ressortissant étranger, vous vous ouvrez potentiellement les portes du monde entier mais devrez faire face aussi à un surcroît de complexité. Il vous faudra en effet surmonter la barrière de la langue et celle des différences juridiques, et vous efforcer de bien comprendre comment le domicile qui vous servira de lieu de villégiature est assuré. En effet, les exigences locales en matière d'assurance habitation et de garanties légales peuvent différer profondément par rapport à la situation en France.

Contrats d'échange de maisons
Échanger un bien avec un ressortissant étranger suppose davantage de vigilance de votre part : les règles d'assurance diffèrent d'un pays à l'autre.

Il peut s'avérer utile et même indispensable d'obtenir les coordonnées de la société d'assurance garantissant le logement, et de la contacter directement – dans la langue locale ou en anglais – pour vous informer sur les conditions régissant le contrat d'habitation mais aussi le niveau des garanties proposées. Veillez à régler ces détails avant de partir car votre hôte, dans la plupart des cas, ne sera déjà plus disponible à votre arrivée sur place.

Et le prêt de voiture ?

Certains contrats d'échange de maisons vont jusqu'à inclure la mise à disposition du véhicule familial, ce qui permet aux invités de ne pas se soucier de la location d'une voiture pour l'ensemble de leurs déplacements. Il s'agit d'une possibilité pour vous uniquement si votre contrat d'assurance auto ne prévoit pas une clause de conduite exclusive. Dans le cas contraire, il vous faudra signer un avenant au contrat et cette amélioration de votre couverture ne sera pas gratuite !

Échange de maisons et prêt de voiture
L'échange d'une maison peut éventuellement inclure la mise à disposition d'un véhicule : une facilité bien utile pour se déplacer à sa guise sur son lieu de vacances !

Réciproquement, ne prenez pas le risque d'utiliser la voiture laissée à votre disposition sur votre lieu de vacances sans avoir pu vous fournir une copie complète de son contrat d'assurance. Vérifiez bien sûr que la voiture est assurée au tiers, mais aussi que le niveau des garanties est acceptable à vos yeux en cas d'accident matériel et surtout corporel, tant pour le conducteur que les passagers.

Quelques conseils avant d'échanger un logement

En matière d'échange de logement, la confiance et la bonne communication sont les deux facteurs primordiaux pour des vacances réussies de part et d'autre ! Au-delà de la rédaction d'un contrat ou d'un accord écrit – incontournable –, certaines règles de bon sens s'imposent.

Notamment, prenez tout le temps nécessaire pour bien faire connaissance avec la personne qui va vivre chez vous pendant quelques jours ou semaines. Échanges d'e-mails et de photos, appels téléphoniques… Vous ne devriez pas avoir de mauvaise surprise si vous avez pris le soin de sélectionner une personne disposant d'un profil ancien et bien noté sur la plateforme d'échange. Profitez bien sûr de ces échanges préalables pour régler la question de l'assurance.

Autre règle de bon sens : l'échange de logement n'exclut pas le respect de l'intimité de chacun. Libre à vous de condamner une pièce de votre maison pour y entreposer vos objets de valeur. L'échange peut aussi s'accompagner de quelques menus services, comme la tonte de la pelouse, l'arrosage des plantes, la garde d'un animal de compagnie… Dans tous les cas, laissez des instructions écrites et claires avant votre départ.

Enfin, la réalisation réciproque d'un état des lieux à l'arrivée est toujours une bonne idée. L'un de vos amis ou un membre de la famille proche peut par exemple s'occuper de cette formalité en votre absence, et pourra ainsi en plus souhaiter la bienvenue aux vacanciers et leur fournir tout type d'information sur la région et les attractions touristiques.

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆