Quelle assurance emprunteur pour un métier à risque ?

Souscrire une assurance emprunteur est une étape incontournable en vue d'obtenir un crédit immobilier. Problème : si vous exercez un métier à risque, cette tâche peut parfois s’avérer plus compliquée que prévu. Heureusement, JeChange est là pour vous livrer quelques conseils utiles pour y parvenir.

  • Publié le
  • Écrit par

Sans surprise, un policier ou un pompier ne courent pas les mêmes risques professionnels quotidiens qu'une personne travaillant depuis son domicile et face à son écran d'ordinateur. C'est pour mieux évaluer le risque de certains métiers, que les banques et les compagnies d'assurance demandent parfois à un emprunteur de remplir un questionnaire complémentaire. En fonction de leur politique de risque, elles peuvent parfois opposer un refus de couverture, exiger une surprime ou imposer des exclusions de garanties. Mais rassurez-vous, chaque établissement dispose d'une appréciation du risque et d'une politique de tarification qui lui sont propres. De plus, il existe toujours des moyens alternatifs pour contourner ces difficultés et obtenir une couverture.

Métiers à risque : pourquoi cette classification par l'assurance prêt immobilier ?

En assurance, la catégorisation d'une profession en "métier à risque" dépend de critères assez larges. La nécessité de réaliser de nombreux déplacements professionnels (plus de 15 000 km annuels), la manipulation d'armes ou de substances dangereuses, ou encore l'exercice de certaines opérations en hauteur peuvent justifier une telle classification. 

Aux yeux des assureurs, une personne exerçant un "métier à risque" est statistiquement considérée comme plus exposée à des risques d'accidents, d'invalidité, ou de développement de certaines pathologies, pouvant déboucher sur des arrêts maladie ou des périodes d'incapacité temporaire de travail.

Si vous déclarez une profession à risque lors de votre demande de crédit, un formulaire dédié complémentaire vous sera remis. Il permettra à l'assureur d'évaluer avec précision les niveaux des risques auxquels vous êtes exposé. A chaque profession ses spécificités, et donc, son assurance de prêt, qui doit être en mesure de couvrir l'ensemble des risques qui en découlent, depuis l'arrêt de travail jusqu'au décès.

Liste des métiers à risque pour votre assurance

La liste des métiers considérés comme “à risque” par les assureurs est assez variée. Voici un échantillon non exhaustif des secteurs concernés :

  • le bâtiment ;
  • les forces de l'ordre ;
  • le maintien de la sécurité ;
  • la manipulation de produits dangereux (chimiques, radioactifs…) ;
  • le journalisme ;
  • l'agriculture ;
  • le convoi de fonds ;
  • le cirque ;
  • la livraison (notamment pour les chauffeurs routiers) ;
  • l'aviation ;
  • la pêche en mer.

Une assurance de prêt immobilier adaptée aux métiers à risque

De nombreux établissements bancaires refusent de prendre en charge les personnes exerçant des métiers à risque, voire, leur proposent des montants de cotisation prohibitifs en comparaison de ceux exigés pour un contrat de base.

Mais tout n'est pas aussi sombre ! En effet, certaines compagnies d'assurance proposent des contrats sur mesure et tout à fait adaptés aux professions à risque. En fonction de votre métier, ces contrats inclueront certaines garanties indispensables (invalidité, incapacité ou décès) et n'exigeront aucune surprime.

Si vous souhaitez trouver un tel contrat, le plus simple est de faire jouer la délégation d'assurance qui vous permet de souscrire le contrat de votre choix. Ainsi, vous pouvez vous rendre sur un simulateur d'assurance emprunteur tel que le comparateur en ligne JeChange.fr, et mettre en concurrence les différentes offres du marché. Autre solution : solliciter l'aide d'un courtier en assurance de prêt.

Pour rappel, le niveau des garanties de l'assurance prêt immobilier que vous aurez choisie, devra être au moins équivalent à celui du contrat proposé par votre organisme prêteur.

Assurance de prêt immobilier : quelles conséquences pour un métier à risque ?

De même que pour un fumeur ou une personne pratiquant un sport extrême, occuper un métier à risque rend plus complexe l'obtention d'une assurance de prêt à des conditions standards. Néanmoins, selon l'assureur, plusieurs cas de figure sont possibles :

  • ce dernier peut tout simplement refuser de vous couvrir. Or sans assurance emprunteur, il devient quasi-impossible d'obtenir un crédit immobilier ;
  • il peut accepter de vous couvrir mais vous imposer certaines exclusions de garanties ;
  • il peut accepter de vous couvrir intégralement (sans exclusions) mais moyennant le paiement d'une surprime qui peut parfois être importante.

Quelles sont les exclusions liées aux métiers à risques ?

Afin d'évaluer votre profil et votre niveau de risques, les compagnies d'assurance vous invitent à remplir un questionnaire complémentaire si vous déclarez une profession à risque. Le métier fait en effet parti des éléments passés au crible lors de l'étude d'un dossier et peut donner lieu à des exclusions des garanties :

  • Décès
  • Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA)
  • Incapacité Temporaire de Travail (ITT)
  • Invalidité Permanente Totale (IPT)
  • Invalidité Permanente Partielle (IPP)
  • Perte d'emploi

Ces exclusions devront toutefois être clairement mentionnées dans votre contrat d'assurance de prêt pour être valables sur le plan légal.

Quel est le coût de l'assurance de prêt immobilier pour un métier à risque ?

Un assureur peut parfois vous appliquer une surprime si vous exercez un métier à risque. Suivant les cas et les compagnies, cette surprime peut multiplier par 2, voire par 3 le coût de votre assurance emprunteur.

Il est toutefois difficile de donner une estimation de montant précise. Le coût d'une assurance de prêt immobilier dépend en effet de votre profession mais également d'autres facteurs tels que votre âge, vos antécédents de santé, votre situation familale, ou encore votre éventuelle pratique de sports extrêmes.

Dans tous les cas, payer cher pour votre assurance emprunteur n'est pas une fatalité, et vous ne devez pas hésiter à faire jouer la concurrence pour trouver une couverture moins onéreuse.

Comment trouver la meilleure assurance de prêt pour son métier à risque ?

Pour trouver la meilleure assurance de prêt pour votre métier à risque, vous pouvez passer par un comparateur d'assurances en ligne tel que JeChange.fr. En seulement quelques clics, vous pourrez mettre en concurrence les différentes offres adaptées à votre profil et comparer leurs tarifs, leurs garanties, leurs exclusions, et leurs conditions générales. N'oubliez pas que votre nouveau contrat devra proposer des garanties au moins équivalentes à celles proposées par votre banque.

Si vous avez un peu de mal à vous y retrouver entre tous les termes techniques (taux d'assurance de prêt immobilier, délais de carence, délais de franchise…), vous pouvez également vous faire conseiller gratuitement par les courtiers spécialisés en assurance emprunteur de JeChange.fr en les sollicitant au 01 84 35 27 34. 

Enfin, si vous avez déjà souscrit un contrat mais que vous n'êtes pas satisfait de certaines exclusions ou que vous trouvez la surprime excessive, vous pouvez tenter une négociation de votre contrat d'assurance ou tout simplement changer d'assurance de prêt immobilier :

  • si votre contrat a moins d'un an, vous pouvez le résilier à tout moment en profitant de la liberté offerte par la loi Hamon ;
  • s'il a plus d'un an, vous pouvez le résilier au moment de son échéance annuelle grâce à la loi Sapin 2.

Fort de cette possibilité de résiliation, il ne vous reste plus qu'à faire jouer la concurrence pour trouver une offre proposant les meilleures garanties au tarif le plus avantageux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3.9/5 - 7 avis