5 astuces pour économiser sur votre assurance auto

Adapter le niveau des garanties à vos besoins réels, choisir un modèle de véhicule peu apprécié des voleurs, éviter de déclarer la moindre griffe sur la carrosserie... Des astuces existent pour réduire le coût de votre assurance !

Réduire le coût de l'assurance auto
La meilleure des façons de réduire le coût d'une assurance auto est de comparer les offres et ainsi faire jouer la concurrence !

Les tarifs de l'assurance auto ont connu une hausse ininterrompue au cours des dernières années. Pourtant, payer toujours plus pour assurer sa voiture n'est pas une fatalité et il est possible de la payer moins chère !

Si dans les faits, la meilleure manière de réaliser des économies consiste à ne pas rester excessivement fidèle à un contrat et à être constamment en quête d'offres plus compétitives, ce n'est pas la seule et unique option qui s'offre à vous. Suivez le guide !

1 - Roulez avec une voiture de faible valeur

Vous souhaitez être indemnisé pour les dégâts subis par votre véhicule, même en cas d'accident responsable ? Une formule d'assurance haut de gamme sera d'autant plus onéreuse que la valeur de votre véhicule est élevée. L'assureur doit en effet anticiper que la facture des réparations, en cas de sinistre, sera typiquement beaucoup plus lourde pour une berline luxueuse et récente, bardée d'électronique, plutôt que pour une citadine banale.

Si ce sacrifice ne vous dérange pas, il est donc toujours plus intéressant de rouler dans une voiture relativement ancienne (au moins cinq ans depuis la date de première mise en circulation) et affichant déjà un certain kilométrage.

Véhicule et vitesse

La puissance fiscale est prise en compte pour le calcul d'une prime d'assurance auto.

Comme le rappelle Alexis Debut, responsable du pôle Assurances chez jechange, « le même raisonnement s'applique à la puissance de motorisation. Plus le moteur est réactif et permet des accélérations spectaculaires, et moins il plaira à votre assureur. Ce dernier, si vous optez pour une motorisation sportive, vous fera immanquablement payer le prix fort ».

Autrement dit, en vous montrant raisonnable, vous paierez à la fois moins cher pour votre véhicule et moins cher pour votre assurance : un réflexe gagnant-gagnant !

2 - Ajustez votre niveau de garanties à la baisse

En choisissant de vous assurer uniquement « au tiers », c'est-à-dire au titre de votre responsabilité civile vis-à-vis des autres conducteurs, vous prenez un risque. Assuré au tiers, en cas d'accident responsable, vous ne sera pas remboursé pour votre propre préjudice et devrez donc supporter vous-même les frais de réparation de votre véhicule.

Pour autant, de nombreux conducteurs n'hésitent plus aujourd'hui à faire ce pari, en particulier lorsqu'ils possèdent un véhicule ancien et peu coté. En effet, à quoi bon payer une prime coûteuse pour protéger une voiture qui ne possède plus guère de valeur ? En respectant scrupuleusement les règles du code de la route et en faisant preuve de discernement au volant, vous limiterez de façon très significative les risques de commettre un accident responsable.

Compteur kilométrique

Un kilométrage conséquent justifie souvent la souscription d'une assurance au tiers.

Et si vous êtes vous-même victime d'un autre conducteur moins prudent, c'est son assurance qui prendra en charge l'intégralité de votre préjudice. La souscription d'une assurance au tiers peut donc représenter une option très valable pour faire baisser drastiquement le montant de votre assurance auto.

Pour payer encore moins cher, l'assurance au tiers peut désormais utilement se combiner avec une formule « au kilomètre » si vous êtes un petit rouleur et que vous utilisez votre véhicule très occasionnellement.

Enfin, notez que si vous ne souhaitez pas rogner sur votre niveau de garanties actuel, vous pouvez demander à votre assureur d'augmenter vos franchises. Si cette décision a pour principal effet de baisser votre cotisation auto, méfiez-vous tout de même ! En cas de sinistre, votre reste à charge sera d'autant plus lourd que votre franchise est élevée.

3 - Omettez de déclarer les petits sinistres

Aile auto éraflée

Vous avez embouti le pare-choc arrière de votre voiture contre un plot de béton ? Quelles que soient les circonstances exactes du sinistre, sa déclaration auprès de votre assureur vous permettra d'espérer une petite compensation financière. Mais sachez qu'un accident responsable se traduira aussi et surtout par l'application d'un malus automobile, et donc par une hausse significative de votre prochaine prime.

Dans de telles conditions, bien souvent, il est plus rentable de ne pas déclarer du tout un sinistre mineur lorsqu'il n'implique aucun tiers identifié, et de régler vous-même les frais de réparation auprès de votre garagiste.

Ainsi, vous conserverez un historique vierge auprès de votre assureur et pourrez compter plus facilement sur son aide lorsque vous connaîtrez un problème beaucoup plus sérieux.

4 - Diminuez le niveau de risque représenté par votre véhicule

Le saviez-vous ? Diminuer le niveau de risque représenté par votre véhicule revient à abaisser votre cotisation d'assurance auto de manière quasi mécanique. De nombreuses astuces allant dans ce sens peuvent être citées, parmi lesquelles :

Vol de voiture
  • Lorsqu'il n'est pas de sortie, trouvez un stationnement clos et sécurisé pour votre véhicule (garage privatif). Une voiture garée en permanence en pleine rue, à l'inverse, suscitera l'inquiétude de l'assureur et une surprime, liée aux risques accrus de vol de votre véhicule.
  • Faites valoir le dispositif antivol performant de votre voiture lorsqu'elle en est dotée ou qu'elle peut en être équipée.
  • Engagez-vous à être le seul conducteur qui posera les mains sur le volant. Un contrat d'assurance auto excluant tout prêt de volant, en effet, représente une contrainte mais vous reviendra moins cher.

5 - Comparez et changez d'assurance régulièrement

Changement d'assureur

Les dernières évolutions de la législation doivent vous encourager à changer d'assurance auto dès que vous en avez la possibilité. Il n'est en effet plus nécessaire d'attendre la traditionnelle date de renouvellement annuel pour résilier sans frais votre assurance auto. Vous pouvez désormais changer de contrat auto à n'importe quel moment au-delà du premier anniversaire du contrat !

Dans la plupart des cas, des économies significatives sont à espérer en abandonnant votre ancien assureur au profit des formules plus compétitives des nouveaux assureurs en ligne qui se sont multipliées ces dernières années.

Bon à savoir !

Sur jechange, quelques clics et quelques renseignements basiques concernant votre profil de conducteur suffisent pour obtenir des devis d'assurance auto puis comparer les offres actuellement disponibles !