Assurance des chiens, chats et autres animaux de compagnie : quelle formule choisir ?

Vous êtes à la recherche d'une assurance pour votre chien ou votre chat mais ne savez pas quelle formule choisir ? Suivez ce guide et trouvez un point d'équilibre entre votre budget et les garanties que vous désirez pour protéger votre animal de compagnie !

Assurance chiens chats
Le saviez-vous ? Au-delà des animaux de compagnie « classiques » tels un chien ou un chat, de nombreux assureurs acceptent de couvrir les « nouveaux animaux de compagnie ».

Que l'on affectionne les chiens, les chats ou tout autre animal de compagnie, nos plus fidèles compagnons apportent une présence irremplaçable dans le foyer mais peuvent aussi coûter particulièrement cher ! La morsure d'un passant, ou des dégâts causés au domaine public ou à une autre habitation peuvent tout d'abord engager votre responsabilité directe.

Au-delà, il peut être aussi important de garantir la santé de votre animal. En cas de problème nécessitant des soins coûteux, votre décision ne sera ainsi pas suspendue à des considérations d'ordre financier et vous pourrez lui offrir le meilleur en toutes circonstances.

De nombreux assureurs se proposent aujourd'hui de couvrir votre animal de compagnie sous tous ses aspects. Que faut-il en penser, et quelle formule d'assurance pour animaux privilégier ?

Dégâts causés par votre animal : qui est responsable ?

La souscription d'une assurance pour votre animal de compagnie est à recommander au moins pour prendre en compte les dégâts qu'il pourrait commettre en échappant à votre vigilance ! Selon une règle constante établie par l'article 1243 du Code civil, la personne ayant la garde de l'animal est en effet responsable des dommages causés par ce dernier. À défaut d'assurance, elle devra rembourser les dégâts sur ses deniers personnels.

Assurance et garde d'animal
Notez bien que le responsable des dégâts causés par un animal n'est pas systématiquement son propriétaire mais bien la personne qui en a la garde.

Si vous confiez votre chien ou votre chat pendant quelques heures ou quelques jours à un voisin, un membre de la famille, un chenil ou encore votre vétérinaire, vous ne serez plus responsable des dégâts causés dans ce laps de temps. En cas de problème, c'est l'assurance en responsabilité civile du gardien de l'animal qui prendra en charge l'indemnisation des victimes, et non la vôtre.

Multirisques habitation ou assurance spécifique ?

Si vous êtes assuré au titre de votre habitation, votre contrat MRH inclut nécessairement une garantie en responsabilité civile « vie privée », qui vous couvre vous-même ainsi que l'ensemble de votre famille et vos animaux de compagnie. En pratique, l'assureur de votre maison pourra ainsi intervenir et dédommager les victimes d'un dommage causé par votre chien, votre chat ou tout autre animal domestique dont vous avez la propriété (morsure, griffure, dégradation de terrain…).

En revanche, notez que les dommages ou blessures causés par l'animal aux membres de votre propre famille ne seront pas pris en charge, car ces derniers ne sont pas considérés comme des tiers. Pour vous prémunir de ce type d'accident, il est nécessaire de souscrire une autre assurance, comme une garantie des accidents de la vie (GAV), une individuelle accident ou une assurance spécifique pour votre animal de compagnie.

Par ailleurs, votre multirisques habitation ne prévoit probablement aucune indemnité en cas de vol ou décès de votre animal. Une assurance chien ou chat, à l'inverse, peut vous verser un dédommagement qui correspond le plus souvent au prix d'achat de l'animal.

Couverture des soins vétérinaires : une protection à envisager

Le principal intérêt des assurances spécifiques pour les chiens, les chats et les autres animaux de compagnie s'avère la couverture des soins facturés par le vétérinaire. Même lorsque le patient est un animal, la facture peut rapidement devenir salée. Une intervention chirurgicale en urgence, une médication ou un suivi sur plusieurs semaines peuvent en effet se chiffrer rapidement en centaines, voire en milliers d'euros !

Comme toujours, différentes formules vous proposeront une couverture plus ou moins étendue et généreuse. Les contrats de base remboursent uniquement les risques les plus lourds, c'est-à-dire les frais chirurgicaux suite à une maladie ou un accident.

Au contraire, d'autres proposent une couverture plus large, incluant les consultations de routine chez le vétérinaire, l'achat de médicaments ou croquettes spéciales, les vaccins, les analyses de sang, les radios et tous types de traitements courants.

Assurance et soins vétérinaires
La prise en charge des soins vétérinaires pour votre animal peut rapidement se chiffrer en centaines d'euros : pensez-y à l'heure de souscrire une assurance adaptée !

Enfin, les contrats haut de gamme vont jusqu'à inclure des prestations pensées pour le confort et la sérénité de l'assuré, comme par exemple la prise en charge de l'animal tous frais payés pendant une hospitalisation de son propriétaire.

Pour bénéficier d'un remboursement, la procédure est sensiblement la même que pour votre propre caisse d'Assurance Maladie. Vous devrez vous faire remettre un formulaire par votre vétérinaire et le faire parvenir, avec le justificatif de paiement de la facture, à votre assureur sous cinq jours sous pli recommandé. Aucune assurance chien ou chat ne peut vous dispenser d'avancer les frais.

Chiens « dangereux » ou de chasse : deux cas particuliers

Classés en deux catégories, les chiens dits « dangereux » font l'objet d'une réglementation spécifique incluant l'obtention d'un permis ou encore une évaluation comportementale réalisée chez le vétérinaire entre huit et douze mois après leur naissance.

Le propriétaire, surtout, doit être en mesure de présenter en cas de contrôle une attestation de couverture de sa responsabilité civile en tant que propriétaire du chien, couvrant l'ensemble des tiers contre les dégâts et blessures qu'il pourrait causer, y compris les membres de sa famille. C'est la raison pour laquelle la multirisques habitation ne suffira souvent pas, et devra être complétée par une formule d'assurance spécifique.

L'obligation est similaire concernant les chiens employés pour la chasse, avec cette particularité que la garantie en responsabilité civile ne doit être assortie d'aucun plafond d'indemnisation des victimes.

Autres conditions et limites d'une assurance pour animal de compagnie

Les assureurs sont en capacité de couvrir n'importe quel animal. Au-delà des choix les plus classiques (chat, chien, cheval, lapin…), vous avez donc la possibilité de signer un contrat pour n'importe lequel des « nouveaux animaux de compagnie » (NAC) que vous souhaiteriez adopter : serpent, rat, iguane, furet…

Assurance pour NAC
Si l'animal à assurer est un lapin, prêtez particulièrement attention à l'âge limite de souscription, bien souvent fixé à 7 ans.

Les limites, franchises et exclusions de votre assurance animal doivent retenir toute votre attention. En particulier, méfiez-vous des clauses qui annulent toute possibilité de garantie au-delà d'un certain âge. Il n'est pas rare en effet que certains contrats divisent par deux le montant de l'indemnisation pour un chien âgé de plus de dix ans, par exemple. Veillez également à ne pas vous mettre en tort et à respecter toutes les obligations fixées par l'assureur, notamment en matière de vaccination, de port de la laisse à l'extérieur…

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

5/5 - 3 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆