Besoin d'aide pour choisir
votre abonnement ADSL ?

Nos experts vous conseilleront l'offre la mieux adaptée à vos besoins, parmi celles des différents fournisseurs.

Obtenir de l'aide
ou appeler directement le :
Appelez le 05 47 54 12 91

En un an, les abonnements Internet à très haut débit ont progressé de 30 %

  • Publié le
  • Écrit par
  • Aucun commentaire et aucune note pour l'instant

Le nombre d’abonnements Internet à très haut débit a connu une croissance soutenue au cours du premier trimestre 2014. Selon des données rendues publiques par l’Autorité de régulation des télécoms, on recensait fin mars 2014 plus de 2,2 millions d’abonnements à Internet à très haut débit, un chiffre en progression de 30 % en un an. Sur ce total, l’ARCEP souligne par ailleurs que le nombre d’abonnements souscrits en FttH a bondi pour la même période de près de 70 %, le régulateur comptabilisant désormais pour cette technologie 640 000 accès. Au-delà, l’autorité note les « investissements importants » consentis par les opérateurs en la matière.

Le déploiement de la fibre optique en France se poursuit

Le marché du très haut débit fixe confirme sa bonne santé, si l’on se fie aux résultats publiés ce mercredi par l’ARCEP, via son observatoire du marché des communications électroniques pour le premier trimestre 2014.

Les bons chiffres des services fixes à très haut débit au premier trimestre

Le nombre d’abonnements à très haut débit, lequel désigne un débit maximum descendant supérieur ou égal à 30Mbit/s, a poursuivi sa progression au cours des trois premiers mois de l’année. 155 000 nouveaux abonnements ont été souscrits au cours de cette même période, permettant au très haut débit de dépasser fin mars le cap des 2,2 millions d’abonnements. En variation annuelle, cette progression est particulièrement tangible : les abonnements à très haut débit ont bondi de près de 30 % en seulement un an, soit un gain de plus d’un demi-million d’abonnements.

Dans le détail, le régulateur distingue au sein du total des abonnements à très haut débit le nombre d’abonnements en FttH, pour lesquels la fibre optique est installée jusqu’à l’intérieur d’un domicile. À la date du 31 mars, l’ARCEP recensait 640 000 accès via cette technologie de raccordement, une donnée en nette progression sur un an : le nombre d’abonnements en fibre optique de bout en bout s’est accru de 69 %, soit un gain net estimé à 260 000 abonnements supplémentaires par rapport au premier trimestre 2013.

25,2 millions d’abonnements Internet à haut et très haut débit au 31 mars

À noter que le gendarme des télécoms inclut dans ses calculs parmi les accès en VDSL2 – technologie commercialisée par les opérateurs depuis l’automne dernier – ceux permettant un débit effectif maximum descendant (download) supérieur ou égal à 30 Mbit/s. À l’inverse, concernant des débits plus faibles, le régulateur observe que le nombre d’abonnements à haut débit a franchi le cap des 23 millions en fin de premier trimestre, enregistrant un gain de 140 000 abonnements supplémentaires en seulement trois mois. 

Au total, les scores cumulés du haut et très haut débit fixes porte le nombre d’abonnements en France à hauteur de 25,2 millions au 31 mars 2014, un chiffre en croissance nette de près de 300 000 abonnements supplémentaires au cours du premier trimestre, et dont l’accroissement annuel s’élève à hauteur d'un million (+ 4 %).

11,4 millions de logements éligibles, dont près d'un quart via des offres FttH 

Par ailleurs, le régulateur entend souligner les efforts entrepris par les opérateurs en la matière, citant notamment les « investissements importants » des différents acteurs du secteur, lesquels aboutissent à proposer « des offres diversifiées sur une part croissante du territoire ». Dans le détail, 11 millions et demi de foyers sont désormais éligibles au très haut débit dans l’Hexagone, dont près de 3 millions via des offres FttH. Cette donnée est à mettre en comparaison avec l’objectif – ambitieux – fixé par le gouvernement de généraliser l’accès au très haut débit sur l’ensemble du territoire d’ici à 2022. 

Si les enjeux économiques que recouvrent le PFTHD paraissent évidents aux yeux de tous les acteurs, le déploiement de la fibre en France demeure un dossier particulièrement lourd à porter. D’une part, les opérateurs sont réticents à investir à perte dans certaines zones du territoire – dites « blanches », bien moins rentables ; d’autre part, les marges budgétaires relatives aux finances publiques ne cessent de s’amenuiser. Enfin, la réforme à venir des collectivités territoriales, lesquelles sont concernées au premier chef dans ce dossier, pourrait complexifier un peu plus le tout, sachant que les financements comme les responsabilités des administrations locales pourraient bien en être chamboulés.

L’Agence du Numérique comme accélérateur de l’équipement en très haut débit

La lumière au bout du tunnel pourrait venir de la création prochaine d’une grande Agence du Numérique, placée sous l’égide de Bercy, laquelle sera tenue de chapeauter le PFTHD. Cette initiative, annoncée de concert par Axelle Lemaire, secrétaire d’État en charge du Numérique, et son ministre de tutelle Arnaud Montebourg, vise à fusionner dans une même structure l’actuelle Mission France THD, la DUI ainsi que les équipes dédiées à la French Tech. 

L’objectif affiché se veut particulièrement clair : il s’agit d’optimiser la coopération de ces différents acteurs et ainsi dégager des synergies complémentaires en vue de mener à bien un chantier, certes coûteux, mais ô combien essentiel sur au moins deux aspects. D’une part, le déploiement de la fibre sur l’ensemble du territoire apporte une réponse directe à la « fracture numérique » dans l’Hexagone. D’autre part, l’accès au très haut débit participe au maintien de la compétitivité de l’économie, notamment via le raccordement des entreprises (plan FttE).

2,2 millions d’abonnements Internet à très haut débit : le détail des chiffres au T1 2014

  • 640 000 : le nombre d’abonnements Internet à très haut débit en FttH
  • 805 000 : le nombre d’abonnements Internet via fibre optique avec terminaison en câble coaxial permettant un débit supérieur ou égal à 100 Mbit/s
  • 775 000 : le nombre d’abonnements Internet via fibre optique avec terminaison en câble coaxial ou VDSL2 dont le débit est compris entre 30 et 100 Mbit/s

Nos experts sont à votre service

Nos conseillers spécialisés vous rappellent gratuitement et vous conseillent dans le choix de votre fournisseur. Vous pouvez également les joindre au 05 47 54 12 91

Me faire rappeler

Aucun commentaire - Soyez le premier à réagir

Ajouter un commentaire

  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆