Freasy : l'offre jeune, mobile et gratuite du Crédit Agricole

  • Publié le 11/02/2016
  • Écrit par
  • Aucun commentaire
carte Freasy
Le compte Freasy s'accompagne d'une carte de paiement internationale Mastercard gratuite mais soumise à autorisation systématique.

Avec sa nouvelle offre « Freasy », le Crédit Agricole compte rafraîchir son image et séduire les jeunes. Le point sur les avantages et les inconvénients de cette nouvelle formule ?

Gratuité, mobilité, souplesse… Le Crédit Agricole entend bien aller concurrencer les nouvelles banques 100 % en ligne sur leur territoire, notamment pour récupérer une clientèle encore jeune mais au potentiel prometteur.

Depuis le mardi 10 février 2016, une nouvelle formule baptisée « Freasy » (pour « free », gratuit, et « easy », facile) fait parler d’elle dans cinq caisses régionales de la grande banque. Proposant tous les services basiques en totale gratuité pour les jeunes âgés de 18 à 30 ans, cette offre paraît idéale pour les étudiants ou les jeunes travailleurs cumulant petits boulots et petits revenus.

Freasy : gratuit et simple…

Depuis le 10 février dernier, les jeunes âgés de 18 à 30 ans peuvent souscrire librement une formule Freasy auprès de cinq caisses régionales du Crédit Agricole : celles d'Aquitaine, d'Ille-et-Vilaine, de Champagne-Bourgogne, de Normandie et du Nord Midi-Pyrénées. Pour cela, rien de plus simple : il suffit de télécharger l’application « Ma Banque », commune à l’ensemble des clients du Crédit Agricole, et de remplir le dossier d’inscription directement sur leur smartphone en y joignant les photos numérisées de leurs justificatifs. Selon le Crédit Agricole, cette démarche ne prend qu’un petit quart d’heure. Elle impose toutefois au moins un déplacement en agence pour récupérer carte et codes confidentiels.

La formule propose un ensemble de prestations entièrement gratuites, dont un compte courant et une carte de paiement internationale Mastercard soumise à autorisation systématique. S’y ajoutent tous les services proposés pour les comptes en ligne Crédit Agricole : un e-relevé mensuel, la possibilité de réaliser des virements ou prélèvements SEPA, des alertes par SMS et une assistance par mail ou téléphone.

Même si l’offre se veut 100 % mobile, le jeune client est automatiquement rattaché à une agence. Il reste libre de s’y présenter à tout moment, par exemple pour y déposer des chèques ou des espèces ou encore consulter un conseiller. Un atout de taille par rapport à un « pure player » en ligne ! En effet, selon des études récentes réalisées en interne par le Crédit Agricole, « plus d’un jeune sur deux est attaché à la relation [en face-à-face] avec un conseiller ».

…mais accompagné de certaines limites

Première limitation : la carte bancaire associée à Freasy. Elle est soumise à autorisation systématique, et aucun retrait n'est possible en dehors du réseau maison. La carte ne permet de retirer de l'argent que dans les environ 11 000 distributeurs Crédit Agricole en France. Enfin, si elle peut être utilisée en paiement à l’international, un règlement dans une autre monnaie que l’euro engendrera des frais.

À l'image du compte Nickel en plein essor en 2015, le compte Freasy interdit par ailleurs tout découvert bancaire. De même, la remise d’un chéquier est à exclure. Enfin, si les prélèvements sont permis à titre général (eau, électricité, Internet…), ils sont interdits pour les mensualités de remboursement de crédit. Ce compte low cost ne peut donc pas être utilisé pour souscrire un crédit à la consommation.

Un déploiement progressif, appuyé sur une promo décalée

Visiblement inspiré par de précédentes campagnes menées, entre autres, par Hello Bank! ou Fortuneo, le Crédit Agricole mise sur un plan de communication au ton jeune, moderne et percutant. De courtes vidéos humoristiques d’une durée de six secondes, soit le format en vigueur sur Vine, sont notamment destinées à un public géolocalisé et habitant les zones cibles. Ces vidéos expliquent en deux mots le concept de l’offre et dirigent vers d’autres formats plus longs et pédagogiques prennant la forme de tutoriels.

Cantonné pour l’instant à une expérimentation dans cinq caisses régionales, Freasy devrait faire l’objet d’un déploiement progressif dans la totalité des 39 caisses régionales du Crédit Agricole à compter du mois de mai 2016. Les premiers échos rencontrés seront donc déterminants pour orienter la stratégie du groupe par la suite.

Un pari sur l’avenir pour le Crédit Agricole

Freasy représente une importante évolution pour le Crédit Agricole, et cela à plus d’un titre. Il s’agit tout d’abord de sa toute première offre proposant une relation entièrement dématérialisée, fruit de la nouvelle stratégie digitale mise au point par le groupe.

La formule permet surtout de recentrer les efforts de marketing du Crédit Agricole sur une population plus jeune. La banque compte déjà environ 2,5 millions de clients âgés de 18 à 30 ans, mais son image reste relativement vieillotte. Sa filiale 100 % en ligne BforBank vise par ailleurs clairement une autre clientèle, certes elle aussi jeune et mobile, mais déjà bien installée dans la vie et disposant de moyens confortables, soit plutôt les 30-40 ans. Avec Freasy, le Crédit Agricole se donne pour objectif modeste de capter « plusieurs dizaines de milliers de jeunes » d’ici un à deux ans, dont 80 % de nouveaux clients.

La clientèle Freasy devrait se constituer pour l’essentiel d’étudiants et jeunes actifs encore précaires, aux revenus faibles ou instables. Un véritable investissement pour l’avenir aux yeux de la banque, qui compte bien évidemment sur la fidélité de ces jeunes clients lorsque ces derniers auront besoin de passer à une formule payante et plus exhaustive.

Aucun commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)