Boursorama dit « Welcome » aux jeunes !

  • Publié le 26/09/2016
  • Écrit par
  • Aucun commentaire
Welcome de Boursorama
En partie grâce à cette opération séduction auprès des jeunes, Boursorama entend franchir le cap symbolique des deux millions de clients à l'horizon 2020.

Les clients de la nouvelle offre de Boursorama, baptisée « Welcome », n'auront pas à justifier d'un minimum de revenus pour ouvrir un compte. En revanche, il leur faudra renoncer à la gratuité de leur carte bancaire. Explications.

Boursorama ne cache pas ses ambitions pour l’avenir ! L’établissement, qui comptait au début de l’année 2016 un total de 757 000 clients – dont 600 000 dotés d’un compte courant – entend changer de dimension à l’horizon 2020 et franchir le cap symbolique des deux millions de clients.

Une telle croissance, on s’en doute, ne se fera pas sans attirer de nouvelles catégories de clients. La banque en ligne a ainsi lancé ce jeudi 22 septembre le nouveau compte courant « Welcome ». Comme son nom l’indique, la formule se veut accueillante et n’impose donc plus aucun revenu minimum au nouveau client. En contrepartie, ce dernier devra payer sa carte bancaire.

Un nouveau compte payant, sans minimum de revenus

Inutile de montrer patte blanche pour ouvrir un compte Welcome chez Boursorama ! Contrairement à la politique habituelle de l’établissement, vous n’aurez pas besoin de justifier d’un minimum de revenus pour procéder à l’ouverture de ce compte 100 % en ligne. Toutefois, il vous faudra renoncer du même coup à la gratuité de la carte bancaire, puisque la Visa Classic associée au compte Welcome vous sera facturée 18 € par an, soit 1,50 € par mois.

Parmi les bonnes nouvelles, on peut noter que la gratuité demeure pour les frais de tenue de compte, les retraits aux distributeurs automatiques, les envois de chéquier, les chèques de banque ou bien sûr les diverses opérations réalisables sur votre espace en ligne (virements automatiques ou manuels, prélèvements…). Pour autant, les plafonds des retraits aux distributeurs automatiques (200 € par semaine) et pour les paiements (600 € par mois) sont modestes et potentiellement très contraignants.

Une autre particularité : les nouveaux clients « Welcome » n’auront droit à aucun découvert pendant les trois premiers mois suivant leur arrivée dans la banque ! Même à l’issue de cette « période d’essai », l’établissement se réserve le droit de moduler cette autorisation de découvert « sous condition de flux et d’encours ». Une manière, pour la filiale de la Société Générale, de s’ouvrir à une clientèle plus large tout en posant malgré tout certains garde-fous…

À noter enfin qu’une offre promotionnelle permet aux premiers clients Welcome de bénéficier de la gratuité de la carte bancaire jusqu’au 31 décembre prochain, soit une petite économie de 4,50 € si vous signez dès la fin septembre.

Une mini-révolution pour l'un des leaders de la banque en ligne

L’arrivée de la formule Welcome a pour effet de créer deux catégories de clientèle au sein de Boursorama :

  1. D’un côté, les clients les plus « aisés », qui bénéficient toujours de la gratuité de la carte bancaire Visa Classic en justifiant d’un revenu mensuel minimum de 1 000 € ou en confiant une épargne d’au moins 2 500 € à l’établissement. Ces seuils passent à 1 800 € de revenus mensuels et 5 000 € d’épargne pour la gratuité de la carte Visa Premier.
  2. De l’autre, les clients plus modestes qui compensent des revenus et une épargne plus faibles en payant leur carte bancaire.

Malgré des conditions moins favorables, les clients de la deuxième catégorie restent largement gagnants par rapport aux frais qu’ils paieraient dans la plupart des grandes banques traditionnelles.

Une stratégie d’ouverture à la jeunesse

Après une baisse à l’été 2015 du revenu minimum exigé – qui passait alors de 1 200 € à 1 000 € par mois – et la création d’un nouveau super livret en fin d’année dernière, Boursorama franchit une étape supplémentaire dans sa stratégie de conquête du marché français.

Du propre aveu de Marie Cheval, directrice générale de Boursorama, la création du compte Welcome et l’assouplissement des conditions d’accès visent d’abord « les étudiants et, plus globalement, la génération des Millenials », du nom de la classe d’âge née à partir du milieu des années 1980. En ligne de mire : améliorer encore le taux de croissance de la clientèle – qui s’est établi à 24 % entre 2015 et 2016 ! – et atteindre un total de deux millions de clients à l’horizon 2020.

Le changement d’orientation devenait aussi une nécessité vitale pour Boursorama, dont les sources de revenus traditionnelles ont été dégradées par la politique monétaire actuelle de la Banque centrale européenne et la chute vertigineuse des taux d’intérêt sur les marchés.

En tout état de cause, l’initiative intervient dans un contexte hautement concurrentiel avec le lancement annoncé de nouveaux acteurs de grande envergure sur le marché, dont la banque 100 % mobile N26 venue d’outre-Rhin et bien sûr Orange Bank, attendue début 2017.

Aucun commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)