Le livret A, taux et montants plafond : quel intérêt d'en posséder un en 2013 ?

Le Livret A, détenu par 62 millions de particuliers, a vu son plafond porté à 22.950 au 1er janvier 2013. Ce livret reste le produit d’épargne défiscalisé le plus incontournable et le plus emblématique de France. Autrefois l’apanage historique de la Caisse d’Épargne, de la Banque Postale et du Crédit Mutuel (avec le Livret Bleu), le Livret A est désormais proposé par l’ensemble du réseau bancaire depuis le 1er janvier 2009. L'augmentation qui est intervenue le 1er janvier 2013 va bénéficier à la Caisse des dépôts qui capte 65% des encours et financer la construction de plus de 100.000 logements sociaux, les collectivités locales et la Banque publique d'investissement (BPI).

Caractéristiques principales

Le livret A est un compte épargne réglementé par l'Etat. Son ouverture est accessible à tous, chaque membre de la famille peut détenir un Livret A, enfants mineurs compris. Le livret A (ou Livret Bleu si vous êtes au Crédit Mutuel) est accessible également à certaines personnes morales telles que les associations loi 1901, les organismes HLM, ou bien encore les syndicats de copropriété.

Ce livret d'épargne peut être conservé à vie par son détenteur. Ce dernier doit toutefois maintenir en permanence un solde minimal de 10 euros. Le Livret A peut être ouvert dans une banque de réseau mais aussi en ouvrant un compte en ligne.

Le plafond du Livret A est à 22.950 euros (hors calcul des intérêts capitalisés) depuis le 1er janvier 2013. La prochaine augmentation passerait le plafond du Livret A à 30.600 euros, comme promis pendant la campagne présidentielle.

Les sommes versées sur le Livret A restent immédiatement liquides et disponibles. Certaines banques proposent d’ailleurs des cartes de retrait. Divers prélèvements ou versements émanant d’organismes publics (EDF-GDF, Trésor Public, CAF, ..) peuvent également être opérés sur ce livret.

Avant le 1er janvier 2009, seules La Poste et la Caisse d'Épargne pouvaient commercialiser le Livret A. Ce monopole a pris fin avec la loi sur la modernisation de l'économie (LME) rendant le livret disponible dans toutes les banques.

Calcul et versement des intérêts

Le taux d’intérêt du Livret A est de 1,25 % net d'impôt. Deux fois par an (le 1er février et le 1er août), une moyenne est établie entre le taux d’inflation et le niveau des taux d’intérêt à court terme sur les marchés financiers. Cette moyenne est ensuite augmentée de 0,25% pour obtenir le taux de rémunération du livret. Pour faire simple, le taux du livret A est égal à l’inflation, majoré de 0,25 % et arrondi au quart de point supérieur.

La rémunération du Livret A en 2013 est de 286,87 euros (à 1,25%), en supposant que vous avez atteint le plafond de 22.950 euros. Les intérêts sont non imposables, vous échappez à la fiscalité.

Un Livret A bientôt à 1% ? La baisse de l’inflation pourrait forcer le gouvernement à amender le taux de rémunération du Livret A. Selon le calcul mathématique qui consiste à indexer sur l’inflation les taux d’intérêt des placements à risque nul, celui-ci risque de tomber à un pourcent. La rémunération de l’épargne réglementée est déjà passée sous le taux des 2% en début d’année. Afin de ne pas effrayer les épargnants et d’éviter un retrait massif et soudain des liquidités, le Gouverneur Général de la Banque de France a conseillé de passer outre le calcul mathématique et de laisser le taux de rémunération du Livret A à 1,75%. Si la révision de ce taux n’est pas à envisager de suite, il est très possible qu’elle intervienne pendant les vacances d’été. Si le taux venait à être amendé mi-juillet, comme il est prévu, son application serait donc effective au premier août.

 


Qu'est-ce que rapporte le Livret A ? Rien, le livret A fait perdre de l'argent. Le Livret A, c'est de la daube.

Quand déposer ou retirer de l'argent sur son livret ?

Les intérêts sont calculés par quinzaines, avec une date de valeur au 1er et au 15 de chaque mois. Ils sont versés chaque 31 décembre. Les intérêts versés peuvent naturellement dépasser le plafond des versements autorisés, et produire à leur tour des intérêts l’année suivante. Les versements doivent par conséquent se faire le 15 ou le 30 du mois et les retraits le 1er ou le 16 du mois.

Une fiscalité favorable

Le Livret A constitue l’outil le plus simple et le plus efficace pour défiscaliser une partie de vos économies. Les intérêts perçus ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu ni aux prélèvements sociaux. Ceci le distingue favorablement des livrets d’épargne (ou super livrets) non réglementés et rend le taux de 1,25% finalement assez attractif, d’autant qu’il s’agit d’un produit sans risque. En cumulant la détention d’un Livret A avec celle d’un Livret de Développement Durable, il est possible de placer et défiscaliser des sommes assez conséquentes.

Le livret A, .. ou comment perdre en pouvoir d'achat

Pour se rendre compte du réel intérêt de posséder un livret A dont le taux est actuellement de 1,25%, il faut retrancher le taux de l'inflation (0,9% en 2013). On obtient alors le taux réel de rémunération de ce placement. On obtient ainsi un taux réel de rémunération de 0,35% ...plutôt déprimant, non ? C'est la raison pour laquelle de nombreux investisseurs se tournent vers l'assurance vie et, dans une moindre mesure, vers les super livrets bancaires non réglementés .. et fiscalisés.

Qu'est-ce que finance le Livret A ?

Ce sont les banques qui distribuent le Livret A qui reversent ensuite 65% de cette collecte au Fonds d'épargne de la Caisse des Dépôts (CDC). Cette institution gère ensuite les sommes collectées. C'est elle encore qui accorde ensuite des prêts accordées aux Petites et Moyennes Entreprises (PME). Une affection remise en cause par le rapport de Pierre Duquesne sur la réforme de l'épargne réglementée qui préconise de favoriser les collectivités locales, elles-même financées indirectement par nos livrets A.  Enfin, le livret finance la construction de logements sociaux et la BPI (Banque publique d'investissement).

Le comportement volatile de la Bourse de Paris, le climat économique en berne, ainsi que le manque de lisibilité du gouvernement quant à sa politique économique sont sans doute les principales causes de l’engouement retrouvé des Français pour les placement sûrs et réglementés.

Ces banques qui refusent de relever le plafond

La Fédération bancaire française (FBF) critique le relèvement du Livret A car elle estime qu'il faudrait réévaluer le taux de centralisation à la Caisse des dépôts qui s'élève actuellement à 65%. Autrement dit, les banques souhaiteraient qu'une plus grande part de l'épargne reste dans ses caisses afin de renforcer leurs dépôts et continuer à pouvoir prêter à leurs clients".

En augmentant le plafond du Livret A, les pouvoirs publics ont précisé (décret du 18 septembre 2012) que le plafond à prendre en considération ne tenait pas compte des intérêts qui ont pu contribuer à porter le Livre A à un montant supérieur au plafond légal.

Pourtant, certaines agences pourraient faire de la résistance en refusant à leurs clients de verser la somme de 3825 euros dans le but de compléter leur livret. Si vous êtes dans ce cas notez que si votre Livret A affiche un solde de 16000 euros, intérêts compris, vous ne pourrez verser que 3125 euros sur ce compte (19125 - 16000) et pas 3825 euros (19125 - 15300). De quoi donner envie de comparer sa banque à ses concurrents .. et d'en changer rapidement après avoir transféré son livret d'épargne ?

9 commentaires

GARAUDE  - Le 12 septembre 2012 à 15h33

Je ne sais toujours pas quel jour de Septemmbre je pourrai abonder mon livret A de 25% en plus. Le decret est-il paru?

Merci pour votre reponse.

Salutations distinguées

JeChange.fr  - Le 12 septembre 2012 à 16h18

Bonjour,

Le décret n'est pas encore paru, mais JeChange.fr informera ses lecteurs dès qu'il le sera.

Bien cordialement,

David Mourien

geo  - Le 17 septembre 2012 à 19h19

Le plafond doit-il être entendu hors calcul des interets? Autrement dit, de combien pourrais-je abonder mon livret A, s'il contient deja 19000 euros dont 3000 euros d'interets cumulés sur plusieurs années. Dans ce cas, les banques feraient-elles le compte des plafonds individualisés?

JeChange.fr  - Le 18 septembre 2012 à 11h08

Le montant maximum s'entend capitalisation des intérêts compris. Vous avez versé 15 300 euros euros sur votre Livret A, et vous avez capitalisé 300 euros d'intérêt. Vous ne pourrez abonder que de 19125 - (15300 + 300), soit 3525 euros.

Jacques  - Le 13 octobre 2012 à 09h16

Bonjour,

Votre article est explicite en précisant que le plafond du livret A est désormais de 19 125 € hors intérêts capitalisés ;il s'agit donc d'un plafond de versements. Toujours est-il qu'à la Banque Postale il est impossible d'avoir un solde (intérêts inclus) dépassant 19 125 €. Est-ce légal ? Est-ce à la discrétion de l'établissement financier ? S'agit-il dans la réalité d'un plafond intérêts inclus ? Je m'interroge et je ne dois sans doute pas être le seul.

normand  - Le 28 octobre 2012 à 11h49

je voudrais savoir si les intérets sont capitalisés ou si ces derniers sont calculés toujours sur le même capital merci de me répondre à cette seule question d'une façon claire et nette

Normand

JeChange.fr  - Le 5 novembre 2012 à 16h33

@geo : vous pouvez abonder de 125 euros maximum.

Visiteur2013  - Le 24 juin 2013 à 19h32

Bonsoir,
Les Livrets Bancaires Fiscalisés ne rapportent qu'1 % net d'intérêts. Il faut payer 15 % de CSG et 24 % d'impôts sur les intérêts.
Donc, c'est moins bien que le Livret A.
Le Livret A rapporte 1,75 % d'intérêts net d'impôts.

dajmane  - Le 5 juillet 2013 à 09h06

Quand le plafond du livret a sera t il de 30 000 euros?

Ajouter un commentaire

  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆