Le marché de l'assurance-vie se stabilise au printemps

Assurance-vie
En avril, l'assurance-vie enregistre une collecte positive pour le 30ème mois consécutif. Son encours atteint désormais plus de 1 590 milliards d'euros !

Après de très bonnes performances sur le dernier mois de 2015 et le début de l'année 2016, les résultats de l'assurance-vie semblent tendre vers un équilibre au mois d'avril.

Portée entre autres par la baisse de rémunération de l'épargne réglementée, l'assurance-vie séduit depuis quelques années un nombre croissant de Français. Après l'enregistrement de résultats très satisfaisants aux mois de février et de mars 2016, ce produit d'épargne à la fiscalité avantageuse connait à nouveau une bonne performance au mois d'avril.

Publié le 25 mai, le bilan mensuel du marché de l'assurance-vie de l'Association française de l'assurance (AFA) fait en effet à nouveau état d'une collecte positive durant le quatrième mois de l'année. L'encours de l'assurance-vie continue donc de croître. Les professionnels du secteur se réjouissent par ailleurs du maintien des cotisations en provenance de fonds en unités de compte, même si leur essor semble ralentir par rapport au début de l'année précédente.

Une collecte positive pour le 30ème mois consécutif

Selon le rapport statistique de l'AFA, les organismes distributeurs d'assurance-vie ont perçu sur l'ensemble du mois d'avril un total de 12,2 milliards d'euros de cotisations. Ce chiffre est certes en léger recul par rapport aux 12,4 milliards d'euros comptabilisés le mois précédent. Néanmoins, les sommes versées par les assureurs ne s'établissent qu'à 10,2 milliards d'euros en avril contre 10,4 milliards d'euros en mars.

La collecte nette de l'assurance-vie reste donc au même niveau, soit à 2 milliards d'euros. Après une légère baisse observée depuis le début de l'année, elle semble profiter d'une stabilisation au printemps. Sans surprise, l'encours des contrats d'assurance-vie continue donc de croître et s'établit à 1 592,3 milliards d'euros à la fin du mois d'avril.

Collecte de l'assurance-vie
Évolution mensuelle de la collecte de l'assurance-vie depuis janvier 2015. (Crédit : AFA)

De très bons résultats sur les quatre premiers mois de 2016

Depuis le début de l'année, l'assurance-vie a engrangé pas moins de 48,6 milliards d'euros de cotisations contre 47,4 milliards sur la même période en 2015. Ce chiffre correspond à une hausse de plus de 2,50 %. Parallèlement, les prestations versées par les assurances-vie se sont élevées à 39 milliards d'euros contre 37,9 milliards d'euros sur les quatre premiers mois de 2015.

La collecte nette enregistrée depuis le début de l'année reste donc approximativement au même niveau que celle calculée sur la même période en 2015. Elle s'élève à 9,6 milliards d'euros (contre 9,5 milliards d'euros) soit un chiffre sensiblement supérieur, ce qui est principalement dû aux excellents résultats obtenus au mois de janvier 2016.

La part des contrats en unités de compte stagne

Lentement mais sûrement, les assurances-vie incluant des fonds en unités de compte ont su se faire une place dans le paysage des produits d'épargne français. L'année 2015 a notamment été marquée par une hausse de la proportion de ces supports parmi l'ensemble des contrats souscrits. Cette tendance commence à montrer des signes d'essoufflement, cependant les fonds en unités de compte continuent tout de même d'enregistrer de bons résultats depuis le début de l'année.

Les versements effectués sur des supports en unités de compte atteignent 2,3 milliards d'euros en avril, soit un chiffre en léger recul par rapport aux 2,4 milliards d'euros du mois précédent. Depuis le début de l'année, les cotisations de ce type de contrats d'assurance-vie s'élèvent à 9 milliards d'euros. Si ce montant reste très honorable, il marque toutefois un léger repli par rapport au chiffre de 9,5 milliards d'euros obtenu sur la même période en 2015. De même, alors qu'elle représentait plus de 20 % des contrats d'assurance-vie en avril 2015, la part des cotisations attribuée aux supports en unités de compte diminue légèrement pour s'établir à un peu moins de 19 % en avril 2016.

Cotisations des unités de compte
Évolution mensuelle des cotisations en unités de compte. (Crédit : AFA)

La rémunération des fonds en euros en question

Ayant bénéficié de la baisse d'attractivité de l'épargne réglementée (elle-même principalement due à la baisse continue de sa rémunération depuis quelques années), l'assurance-vie a su transformer l'essai et séduire toujours plus de Français. La grande majorité des contrats souscrits est cependant constitué de fonds en euros. Ces supports présentent en effet à la fois l'avantage de garantir le capital investi par l'épargnant et les intérêts qu'il génère, mais aussi celui d'offrir des taux relativement élevés.

Pourtant, le rendement des fonds en euros ne cesse de diminuer d'année en année. En 2015, la rémunération de ces supports d'assurance-vie a été estimée autour de 2,30 % par la FFSA… soit un taux en net recul par rapport aux 2,50 % de 2014 ou aux 2,80 % de 2013 ! L'ACPR estime par ailleurs que ce taux est « encore trop élevé » pour des produits dont la marge est désormais quasi-nulle. Loin de leur permettre de dégager des ressources, la multiplication des contrats en fonds en euros pourrait bientôt causer des pertes aux assureurs. Beaucoup d'observateurs du secteur prévoient par conséquent de nouvelles baisses de rémunération pour ces produits et plaident pour une restriction de leur distribution au profit de fonds en unités de compte.

Pour aller plus loin : Une baisse de rémunération de l'assurance-vie est inéluctable selon le HCSF.
Aucun commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)