Que justifie les augmentations de l'assurance habitation pour 2014 ?

Déjà fortement touchés par l’augmentation des prélèvements fiscaux en 2013, les ménages français risquent de faire la grimace lors de l’arrivée du prochain appel à cotisation pour leur assurance multirisques habitation. A écouter les principaux assureurs, l’augmentation du nombre et de la gravité des sinistres justifierait un effort important l’année prochaine.

Une augmentation moyenne comprise entre 2,5 et 5%

Le mouvement à la hausse des tarifs de l'assurance habitation, à la différence de ceux de l'assurance auto, est général et concerne la totalité des grands groupes français. Les clients, toutefois, seront plus ou moins bien lotis selon le groupe : si les assurés de la MAAF, de la MAIF ou de la MACIF limitent la casse avec des hausses respectives de 2,5%, 3% et 3,2%, d'autres subiront un calcul nettement plus douloureux. La palme semble revenir pour l'heure à Axa France (4,9%) et Swiss Life France (5%).

En cause : les dérèglements climatiques…

La première explication avancée par les assureurs, naturellement, est celle de la hausse de la sinistralité des habitations françaises, avec en particulier des dégâts de plus en plus importants causés par le climat. Les catastrophes naturelles (inondations, mini-tornades…), ou même les simples intempéries (tempêtes, chutes de neige) n'ont en effet pas manqué au cours de l'année 2013. Au point que l'accumulation de ces petits sinistres peu médiatiques, selon Jacques de Peretti du groupe Axa, pourrait finalement causer des dégâts équivalents à ceux de la grande tempête Xynthia qui avait balayé la France en 2010.

…mais aussi d'autres facteurs aggravants

L'intensité des phénomènes naturels, toutefois, ne serait pas la seule cause de l'augmentation de l'assurance habitation. Rappelons, notamment, que 2013 restera aussi une année marquée par une rare hausse des cambriolages, laquelle pourrait s'établir à 5 ou 6% sur l'année. La statistique officielle, bien sûr, ne sera pas connue avant le début de l'année prochaine, ce qui n'empêche pas les assureurs de réviser leurs tarifs en prévision.

Le passage du taux intermédiaire de TVA de 7% à 10%, au 1er janvier 2014, n'est pas non plus anodin pour expliquer la revalorisation des tarifs des assureurs. Ce taux concerne notamment les artisans effectuant des réparations sur le bâti : un surcoût qui sera nécessairement répercuté sur l'assuré en bout de chaîne.

Une hausse justifiée ou pas ?

Malgré les multiples arguments évoqués ci-dessus, les critiques vont bon train concernant le caractère jugé disproportionné des hausses annoncées. C'est le point de vue défendu par le comparateur d'assurances en ligne Assurland qui juge que les grands assureurs imposent des « hausses injustifiées » alors que 2013 représente une très bonne année en matière de catastrophes naturelles. Si tel était vraiment le cas, gageons que des formules plus compétitives verront rapidement le jour sur Internet de la part des petits assureurs indépendants : d'autant que le projet de loi sur la consommation, une fois entré en vigueur, permettra à tout assuré de résilier à n'importe quel moment son contrat, dès que ce dernier atteint un an d'ancienneté.

5 commentaires - Réagissez à votre tour
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

COPROPRIETE SACOMAN  -  Le 6 janvier 2014 à 18h12

Augmentation impressionnante de + 19.75% sur l'assurance habitation de notre copropriété!!! Comment obtenir un taux plus bas?
Merci

Répondre

richard  -  Le 14 septembre 2014 à 12h32

Qu'est-ce qui peux justifier l'augmentation de ma multirisques habitation chez AVIVA de 14.75 % pour 2014/2015 ?
Est-ce normal ?
Merci

Répondre

JeChange.fr  -  Le 3 octobre 2014 à 14h21

Bonjour,

l'explication la plus plausible serait que votre assureur ait connu une année noire en termes de sinistres sur l'ensemble de ses assurés, souvent due à l'augmentation de la fréquence des catastrophes naturelles ou évènements climatiques.

Au besoin, nous vous conseillons de comparer différents devis d'assurance habitation, gratuitement et sans engagement de votre part.

Cordialement,

Répondre

Gliguem  -  Le 23 décembre 2014 à 00h01

J'ai eu cette année un dégât des eaux, l'expert de la compagnie AXA refuse d'indemniser.
Depuis 12 ans (2002)chez eux, je n'ai jamais eu de sinistre exepté un en 2012 ( porte de garage forcé) et 2 en 2014 ( bris de glace et casse de lunette). Le dégât des eaux est donc le 3ème sinistre, même si AXA n'indemnise pas il compte comme 3ème sinistre.
Aujourd'hui, 20 jours après ma date anniversaire mon assureur m'appelle et m'annonce que ma cotisation serait de 2500€ alors que l'année dernière je payais 480€. Il me dit qu'il a négocié avec AXA France pour baisser à 1070€ avec franchise de 900€. Je me sens piégée car impossible de trouver un autre assureur avec 3 sinistres.
Est ce des pratiques habituelles des assureurs? Je trouve cela scandaleux de m'augmenter autant!
En fait , il me font rembourser ce qu'ils m'ont dédommagé pour les 2 sinistres de l'année.
Ai-je un recours?
Merci pour vos reponses

Répondre

JeChange.fr  -  Le 30 décembre 2014 à 14h45

Bonjour,

effectivement, nous comprenons le sens de votre raisonnement.

Dans les faits, nombre d'assureurs majorent les franchises ou résilient les contrats d'assurés ayant déclaré sur une courte période de multiples sinistres.

Dans votre situation, nous vous conseillons de réaliser des devis auprès d'autres assureurs en vue de payer moins cher : il existe en effet des compagnies d'assurance qui acceptent des assurés présentant un profil similaire au vôtre.

Cordialement,

Répondre